Randonnée entre Meaux et Changis

Notre randonnée du jour se déroule aux alentours de Meaux dans le département de la Seine-et-Marne, plus précisement entre Changis et Meaux. Nous rejoingnons le lieu de rendez-vous par le train.
Après avoir traversé la Marne entre Changis et Saint-Jean les Deux Jumeaux, nous montons à travers bois puis champs jusqu’a Montceaux-les-Meaux.

Nous pique-niquons devant les ruines du chateau de Montceaux.
On dit du château de Montceaux qu’il est le château des Reines. Construit entre 1547 et 1559 par l’architecte du roi Philibert Delorme à la demande de Catherine de Médicis, il fut ensuite racheté par Henri IV, qui l’offrit en 1594 à Gabrielle d’Estrées, sa maîtresse. En 1601, Henri IV donne Montceaux à la nouvelle reine de France, Marie de Médicis, qui venait de mettre au monde le dauphin Louis XIII. Une nouvelle vague de travaux débute, sous la direction de Salomon de Brosse. Abandonné sous Louis XIV, le château passe en 1715 au Prince de Conti. Le chateau a été détruit environ 10 ans après la révolution française.

De nos jours il ne reste que les communs bien conservés et des ruines du chateau, recemment mises en valeur.

Nous continuons notre ballade en suivant sur quelques kilomètres le GR14 qu emprunte le tracé de l’aqueduc de la Dhuys.

En 1852, le Baron HAUSSMANN, Préfet de Paris, entame « la Bataille des eaux de sources » afin de résoudre le problème de la mauvaise qualité de l’eau amenée à l’époque par le canal de l’Ourcq ou puisée dans la Seine.

De nombreuses recherches montrent que toutes les sources ayant un débit acceptable, une bonne altitude et pouvant être dérivées facilement par un ouvrage gravitaire se situent à plus de 100 km de Paris. Nombreux projets furent dressés.En 1859, les sources de la Dhuys sont acquises par la Ville de Paris. Fin juin 1863, les travaux débutent. L’eau sera introduite dans l’aqueduc le 2 août 1865 et la distribution de Paris commença à fonctionner d’une manière régulière le 1er octobre 1865.
Le réservoir de Ménilmontant est l’aboutissement de l’aqueduc de la Dhuys après une longueur totale de 131 km. Le débit de l’eau transporté par l’aqueduc est de l’ordre de 20 000 m3/jour. Son acheminement pour Paris est de 3 jours environ une moyenne de 1800 m à l’heure. Cet aqueduc dans son parcours suit monts et vallées empruntant au départ celle du Surmelin à partir de Condé-en-Brie et ensuite la vallée de la Marne à partir de Fossoy pour traverser le plateau de la Brie.
Aujourd’hui, le maintien de cet approvisionnement en eau est essentiellement dû au Parc de loisirs de Marne la Vallée qui utilise la quasi totalité du débit hydraulique et Mickey contribue à la pérennité de ce patrimoine.
[kml_flashembed movie= »http://millesabords.net/portfolio/diaporama-caption-auto.swf » height= »550″ width= »740″ fvars= »xmlfile=http://millesabords.net/portfolio/album012/images012.xml » quality= »best » bgcolor= »#000000″]

Plus loin, notre chemin longe une pommeraie, puis nous rencontrons des vaches Highland, à ne pas confondre avec les Aurochs.
Notre rando se termine en continuant jusqu’au centre Historique de Meaux, en traversant la forêt qui longe la boucle de la Marne.

You may also like...

9 Responses

  1. Bonjour,

    Je suis présidente d’une association de randonnée pédestre à SAMMERON non loin de Montceaux les Meaux.
    J’ai remarqué que vous possédiez un plan du château de Montceaux les Meaux. Pourriez-vous me dire d’après quel ouvrage le possédez-vous?
    Merci

  2. Le Capitaine dit :

    Merci de l’intérêt que vous portez a mon site. Malheureusement, je ne me souviens pas ou jai trouvé le dessin du plan de Chateau. Désolé.

  3. Bonjour,
    Il existe plusieurs ouvrages et articles de revues savantes où figure ce plan.
    Rechercher sur le site « Bibliographie de Meaux », vous y trouverez votre « bonheur » ainsi qu’un article sur l’aqueduc de la Dhuis, et bien d’autres choses sur Meaux et ses environs.
    Cordialement

  4. Le Capitaine dit :

    Merci bien pour cette réponse. Cordialement

  5. Valadon dit :

    Mes parents se sont mariés au château de Montceaux.
    C’était grandiose à voir les photos.
    Mes grands parents ont été propriétaires de ces terres et ont habités les communs dans les années 1930 et jusqu’en 1943 J’ai joué à la dinette avec des crottes de chèvres ou de moutons dans les ruines du château détruit avec frères, soeurs et cousines.

  6. franzprovence dit :

    Et moi, j’adore randonner en VTT sur le tracé de la Dhuys, depuis sa source, jusqu’à Meaux (pas d’une traite quand même ;o)

    C’est un parcours unique ! (notement sur la vallee de la marne, en amont de la fertée)

  7. Ce château recèle des secrets enfoui au plus profond de lui même… SSO 35 N 27

  8. claire dit :

    Bonjour,
    peut-on connaitre le nombre de Km parcourus lors de cette randonnée, et en combien de temps ?
    Merci !

  1. 17 avril 2006

    […] […]

Laisser un commentaire