L’Art Nouveau à Nancy

L’office de tourisme de Nancy propose plusieurs itinéraires dans la ville qui permettent de découvrir l’art Nouveau à Nancy. Nous profitons de ce week-end a Nancy pour parcourir ces itinéraires.

En 1901, l’École de Nancy, alliance provinciale des industries d’art, est officiellement créée. L’année 1901 marque aussi l’entrée de l’architecture nancéienne dans l’Art nouveau. Louis Majorelle confie au jeune architecte parisien Henri Sauvage la construction de sa maison personnelle. La Villa Majorelle sera rapidement considérée comme une oeuvre manifeste.
La même année, les architectes Charles et Émile André entament la construction des Grands Magasins Vaxelaire, inaugurant ainsi le cycle de modernisation du centre de la ville : commerces, établissements bancaires, brasseries et hôtels se feront désormais les hérauts de l’architecture et de la société nouvelles.
C’est encore en 1901 que les architectes Émile André et Henry Gutton dessinent le lotissement du parc de Saurupt sur le modèle résidentiel du Vésinet.
De ces expériences pionnières naîtront pendant une dizaine d’années tout un registre de programmes, de formes et d’éléments décoratifs – céramique architecturale, ferronnerie, vitrail… – qui marqueront durablement le paysage de la ville.

Villa Majorelle
La Villa Majorelle est une maison de maître, construite de 1901 à 1902 dans le style École de Nancy. C’est une pièce maitresse de l’architecture, à l’essence même du mouvement de l’Art Nouveau français.
La conception de la villa sur trois étages avec plusieurs fenêtres en demi-cercles et des motifs floraux couvrant les extérieurs se veut légère, lumineuse et asymétrique. Majorelle produisit lui-même les ferronneries ainsi que le mobilier intérieur.

Quartier du Saurupt
En 1901 encore, un projet de cité-jardin est lancé en lisière de ville a Saurupt. Destiné à une population aisée et s’inspirant du modèle anglais et de l’exemple français du lotissement du Vésinet. Le projet de parc comporte 88 propriétés sur 18 hectares. En fait, en raison du manque de succès, seules 6 villas Art Nouveau sont construites jusqu’en 1906.

Dans le centre-ville
Dans le centre, de nombreux immeubles et commerces présentes différentes variantes de l’architecture Art Nouveau:
Les banques Renauld (actuelle BNP), immeuble Dr Aimé (actuelle Société Générale), agence Crédit Lyonnais et sa verrière, magasin Goudchaux (actuel Crédit Agricole), la graineterie Génin (actuelle HSBC),
L’immeuble du journal « L’Est Républicain »,
Le siège de la chambre de commerce et d’industrie de la Meurthe et Moselle

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *