De Audierne au Guilvinec

Nous continuons maintenant la route, souvent cĂ´tière, jusqu’au Guilvinec.

Audierne
La cité est une agréable station balnéaire, dont le charme tient tout autant à sa construction en escalier au-dessus de l’estuaire du Goyen et à ses ruelles étroites dans le quartier de l’église qu’à sa magnifique plage de sable fin de 1 500 mètres, qui s’étend jusqu’à la cale de Sainte-Evette où l’on embarque aussi pour l’île de Sein. Nous avons réussi à trouver un petit sentier qui nous a emmenés au cimetière de bateaux langoustiers de Locquéran (site classé).



Nous passons ensuite par Plouhinec voir l’allĂ©e couverte (3300 av JC)  et le joli petit port de Pors Poulhan, puis par PlonĂ©our Lanvern oĂą nous trouvons, Ă  cotĂ© de l’Ă©glise, une stèle gauloise (âge du fer, 300 Ă  200 ans av J.C.).

Calvaire de N-D de Tronoën

Depuis 1450, Ă  cotĂ© de la chapelle Notre-Dame sur la commune de Saint-Jean-Trolimon, TronoĂ«n est le doyen des grands calvaires bretons. Bible de pierre fondĂ©e sur les rĂ©cits Ă©vangĂ©lique, l’Ĺ“uvre magnifie les Enfances et la Passion du Christ, dans des tableaux qui, pour des raisons inconnues, ne se succèdent pas selon une stricte sĂ©quence chronologique, tout en se lisant dans le sens inverses des aiguilles d’une montre. Des Ă©tudiants passionnĂ©s nous ont aidĂ©s Ă  lire dans le bon sens et interprĂ©ter ces bas-reliefs.

Pointe de Penmarc’h

AvancĂ©e de la terre dans l’ocĂ©an, Penmarc’h offre tous les attraits de la mer. CĂ´tes dĂ©coupĂ©es, rochers Ă©cumants, plage de sable fin, petits ports pittoresques.
Le phare d’EckmĂĽhl est une signalisation maritime classĂ©e monument historique depuis le 26 septembre 2005. Construit Ă  Penmarc’h sur la pointe de Saint-Pierre, il fut Ă©difiĂ© en l’honneur du prince d’EckmĂĽhl, Louis Nicolas Davout.

En 1882, le gouvernement prĂ©conisait la modernisation de tous les phares le long des cĂ´tes. Les phares qui se trouvaient sur le village de Saint-Pierre comme la « Vieille Tour » et le « Phare de Penmarc’h » faisaient partie de ce projet de rĂ©novation. Dès sa mise en marche en 1897, le nouveau phare est alimentĂ© par l’Ă©lectricitĂ© fournie par des alternateurs reliĂ©s Ă  deux machines Ă  vapeur de 12 chevaux. Ces deux machines ont Ă©tĂ© remplacĂ©es en 1910 par deux autres plus puissantes, mais Ă  partir de 1929, le phare a Ă©tĂ© reliĂ© directement avec le rĂ©seau Ă©lectrique de la ville de Saint-Pierre. ErigĂ© surtout pour diriger les bateaux qui accostent la cĂ´te bretonne, cĂ©lèbre pour sa dangerositĂ©, le Phare d’EckmĂĽhl Ă©tait l’un des plus puissants au monde pendant les premières annĂ©es de sa mise en service. Son Ă©clat Ă©tait visible jusqu’Ă  25 milles, l’Ă©mission de la lumière Ă©tant assurĂ©e par un système Ă  deux optiques performant et très Ă©conomique. Le phare est aussi Ă©quipĂ© de système sonore pouvant ĂŞtre entendu jusqu’Ă  6 miles.
Le Phare d’EckmĂĽhl suscite la fascination et demeure la première attraction du Pays Bigouden et il est classĂ© cinquième site en Finistère en terme de visites.

Au pied du phare, l’association Papa Poydenot prĂ©serve la station de sauvetage de Saint-Pierre (1901), l’une des trois stations de sauvetage crĂ©Ă©es par la SociĂ©tĂ© Centrale de Sauvetage des NaufragĂ©s. Elle abrite le dernier canot de sauvetage Ă  avirons en Ă©tat de naviguer de toute la France! ClassĂ© monument historique, le 6 novembre 1992, le Papa Poydenot est cependant titulaire d’un titre de navigation, ce qui lui permet de participer aux fĂŞtes maritimes locales.

Le Guilvinec
Coeur de la pĂŞche artisanale française, Le Guilvinec est un grand port dans une pittoresque commune typique du Pays bigouden qui s’avance dans la mer, encadrĂ©e d’un cĂ´tĂ© par le port, de l’autre par ses plages. Les quais offrent un divertissement permanent. Nous assistons au retour des bateaux cĂ´tiers: un Ă©vĂ©nement quotidien que nous ne pouvions pas manquer. Sous l’Ĺ“il impatient des goĂ©lands, les marins viennent dĂ©charger leur pĂŞche de langoustines et de poissons dans la criĂ©e.

Nous rejoignons Quimper pour la nuit.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *