Da Nang-Hoi An

Nous quittons Hu√© par la route et rejoignons Da Nang (en vietnamien ńź√† NŠļĶng), anciennement appel√©e Tourane pendant la colonisation fran√ßaise, sur l’estuaire de la rivi√®re Han.

C’est un port facile d’acc√®s et bien abrit√© qui occupe une place importante dans les routes commerciales du Pacifique. Il exporte une bonne partie de la production agro-alimentaire du Vi√™t Nam, comme le poisson s√©ch√©, le riz, le th√© ou la sauce de poisson (nuoc mam). La ville poss√®de √©galement un a√©roport international au quel nous reviendrons le lendemain pour prendre notre avion pour HoChiMing Ville.

A Da Nang, nous nous contenterons de visiter le mus√©e Cham, qui va nous permettre d’entrevoir ce qu’√©tait le Royaume de Champa √† savoir un √©tat de culture hindouiste qui exista dans la zone g√©ographique centrale de l’actuel Vi√™t Nam entre les IIe et XVIIe si√®cles.
Nous quittons Hu√© par la route et rejoignons Da Nang (en vietnamien ńź√† NŠļĶng), anciennement appel√©e Tourane pendant la colonisation fran√ßaise, sur l’estuaire de la rivi√®re Han.


Nous continuons vers Hoi An, une charmante petite ville qui a miraculeusement surv√©cue aux bombardements de la guerre am√©ricaine. Le centre historique de H√īi An est l’un des quatre sites vietnamiens class√©s au patrimoine mondial de l’UNESCO. La ville s’enorgueillit de ses vieux quartiers typiques et bien pr√©serv√©s, √† la diff√©rence de la plupart des villes asiatiques qui font la course √† la modernit√©.

[kml_flashembed movie=¬†¬Ľhttp://millesabords.net/portfolio/diaporama-caption-auto.swf¬†¬Ľ height=¬†¬Ľ550″ width=¬†¬Ľ740″ fvars=¬†¬Ľxmlfile=http://millesabords.net/portfolio/vietnam2005/album007.xml¬†¬Ľ quality=¬†¬Ľbest¬†¬Ľ bgcolor=¬†¬Ľ#000000″ ]

Au XVe si√®cle, la ville s’appellait Fai Fo et √©tait le d√©bouch√© maritime de Simhapura, la capitale du royaume cham. C’√©tait un port important ou les bateaux du monde entier venaient acheter des √©pices, du th√© et de la porcelaine. Les marchands y construisaient de belles demeures. L’ensablement progressif du port favorisa la mont√©e en puissance du nouveau port de Da Nang 35km plus au nord, si bien que le commerce cessa √† H√īi An.

On recense √† H√īi An plus de 800 √©difices historiques comprenant notamment des ponts, des pagodes, des temples, des maisons, la maison communale, des tombes, des puits etc…

Pour s’impr√©gner du charme de H√īi An il faut se promener sur les 3 rues principales parall√®les √† la rivi√®re quitte √† s’√©garer dans les ruelles perpendiculaires. L’architecture √† H√īi An est unique au Vietnam, avec ses maisons basses aux fa√ßades color√©es et aux balcons en bois.
Lors de notre ballade, nous visitons successivement:

Le Pont Japonais, construit en 1593, long d’une vingtaine de m√™tres et en forme de dos d’√Ęne est recouvert d’un toit. Sur le pont un pagodon est d√©di√© √† deux personnages de l√©gende. A chaque extr√©mit√© du pont un couple de singe et un couple de chiens.
La Maison T√Ęn Ky, avec son m√©lange d’architecture locale et sino-japonaise et ses objets d’arts anciens de la famille.
La pagode Phu’ Ki√™n’ (XVIIIe si√®cle) d√©di√© √† Thien H√Ęu, la d√©esse de la mer.
La maison-chapelle de la famille Tran, au fond d’un agr√©able jardin.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *