Pétra

Au départ de notre campement, nous marchons pendant deux bonnes heures à flanc de montagne pour finalement découvrir par l’arrière l’un des plus beaux édifices de Pétra, le Deir (Monastère). Sur une grande esplanade apparaît le temple  de 45 m de haut, sculpté  dans une montagne de grés jaune et dont le style rappelle le Khazneh (le Trésor) que nous verrons le surlendemein. Son nom de « Monastère » vient de la présence de moines sur ce site, à l‘époque chrétienne.


Nous quittons le monastère par l’unique sentier/escalier qui présente de superbes points de vue sur des paysages grandioses et sur la ville basse. Nous croisons de nombreux touristes qui montent, parfois à dos d’âne ou de mulet pour les moins courageux. Après près d’une heure de descente, nous atteignons la ville basse.

Nous visitons successivement

  • le Qasr el-Bint, appelé aussi « le château de la fille du Pharaon »(fin du I° siècle), qui était en fait un temple d’aspect Gréco-romain consacré à Dushara, le dieu principal de Petra. Seul à ne pas avoir été sculpté dans le roc, c’était le bâtiment religieux le plus important de Petra.
  • L’ancien musée, installé dans un ancien tombeau en hauteur taillé dans le massif d’el-Habis qui domine la ville basse
  • Le Cardo ou rue à colonnades et l’arc monumental. qui traverse la ville basse. Comme dans toutes les villes romaines on y trouve une grande et large voie pavée (Cardo Maximus), appelée ici la « Rue à Colonnades », des thermes et un temple. Ce « Temple Sud », Nabatéen, se caractérise par les restes d’un escalier monumental. La rue à colonnades se termine par l’ « Arc Monumental », une grande porte en pierre, décorée et postérieure au Cardo (II° siècle).
  • Les tombes royales, incroyable enfilable de façades tombeau à plusieurs étages:
    • le tombeau à l’Urne  auquel on accède par un escalier, construit sur des voûtes de pierres, qui débouche sur un atrium. Sa façade de 26 m de haut est d’inspiration grecque et sa chambre intérieure, transformée en église au V° siècle, est une des plus grande de Petra.
    • le tombeau à Etages
  • L’église byzantine (découverte en 1990) et son sol fait de mosaiques.

Nous retournons vers notre campement en bouclant une grande boucle  en empruntant une gorge rocheuse située plus a l’est et ou poussent de nombreux lauriers. La nous nous amusons a collectionner tous les types de sables et leurs incroyables variantes de couleurs.

Le deuxième jour sur le site de Pétra est consacré à l’ascension du Mont Aaron (jebel Haron) en direction du sud Est. Ce mont qui culmine à 1396m, est selon la tradition la montagne ou repose le frère de Moïse. Le soir du 2eme jour, nous dormons dans un hôtel a Wadi Musa (la ville moderne à coté de Pétra).

Le début du troisième jour sur le site de Pétra correspond d’avantage a ce que font la majorité des touristes c’est à dire l’arrivée par l’entrée principale, la traversée du Siq, cette spectaculaire gorge creusée entre les hautes falaises de grès et qui serpente jusqu’à déboucher sur El Khazneh (le Trésor), cette façade tombeau popularisée dans une des films Indiana Jones. Le matin, le soleil éclaire sa façade de 40 mètres de haut et le temple apparaît alors éblouissant à la sortie du défilé.

Ensuite, environ 200m avant d’arriver au théâtre romain, nous montons au haut du sacrifice (El Madhbah) principal haut lieu des Nabatéens qui offre une magnifique vue plongeante sur le site.

Nous redescendons ensuite par la gorge Wadi el Farasah et admirons successivement, la fontaine au Lion, le triclinium du Jardin, le tombeau du soldat romain. Le chemin rejoint finalement la ville basse.

 

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *