Philaé, temple d’Isis

Philaé est surtout connu pour le temple d’Isis que renferme cette petite île près d’Assouan. Construit tardivement, les premiers batiments datent des derniers pharaons au IVe siècle av. J.-C. et les derniers de l’époque romaine, il est aussi l’un des mieux conservé d’Égypte.

Dès la construction par les Britanniques du premier barrage d’Assouan à la fin du XIXe siècle, l’île de Philaé, située à 7km en amont d’Assouan, était partiellement immergée par les eaux du Nil dix mois sur douze, et les touristes du début du siècle visitait le temple d’Isis en barque (on peut trouver des reproductions de cartes postales de cette époque). Ce 1er barrage fut surélevé à deux reprises, de 1907 à 1912 puis de 1929 à 1934 ce qui dégrada progressivement la situation.
Suite à la construction du grand barrage d’Assouan en 1978, l’engloutissement de l’île de Philae était inéluctable.
Le programme de sauvetage des sites archéologiques de la Nubie par l’Unesco prendra en charge le financement du déplacement, pierre par pierre, du temple sur l’île d’Agilkia, située à 300 mètres de l’île de Philae et plus élevée de 13 mètres. L’île a été arasée de 30 mètres et remodelée afin de lui donner la même forme que l’île de Philaé originale. Le transport des temples commença le 9 septembre 1974 et s’acheva deux années plus tard.

Nous sommes allés en fait 2 fois à Philaé, une première pour le Son et Lumières écrit par André Castelot qui permet de revivre sous la nuit étoilée, les mystères d’Isis ainsi que les dernières grandes heures de l’Égypte pharaonique, puis le lendemain, pour la visite guidée du temple d’Isis.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *