Benodet – Concarneau

Nous traversons l’Odet pour rejoindre la rive gauche de l’estuaire et continuer notre route vers Concarneau.

A l’entrée de l’estuaire de l’Odet, le port de plaisance, le casino et quelques élégants établissements hôteliers confèrent à Bénodet, haut-lieu du tourisme balnéaire, un côté très chic.

Lors de notre passage, la « fête des brodeuses » battait son plein et nous avons assisté aux répétitions d’un concert étonnant de « musique celtique berbère » par   » Tayfa & le Bagad Cap Caval ».

Nous nous sommes ensuite aventurés dans le site naturel et sauvage de « la Mer Blanche », constitué d’un curieux marais littoral qui fait le bonheur des kitesurfers et des véliplanchistes.


Il nous reste peu de temps pour rejoindre Concarneau mais nous voulons absolument voir le Village de Vacances « Le Renouveau Ty Nod», à Beg meil sur la commune de Fouesnant. Nous nous y rendons directement.

Bâti selon les plans de l’architecte Henri Mouette et du sculpteur Pierre Szekely il a ouvert en 1968. Ce village, sur 10 ha, d’une capacité de 450 lits, se présente comme un ensemble de bâtiments utilisant exclusivement la ligne courbe: cellules d’habitation cylindriques, bâtiments collectifs sphériques ou hémisphériques, larges coupoles, anneaux, ces formes encore peu habituelles en architecture sont particulièrement souples et fonctionnelles.
De plus, la technique de construction utilisée : projection de béton au pistolet à air comprimé sur une armature d’acier, système qui n’est pas sans rappeler la technique de fabrication de certaines cases africaines, a permis d’obtenir des prix de revient assez bas, ainsi qu’une grande rapidité de construction.

Sous une pluie battante, nous rejoignons Concarneau (Konk-Kerne) qui n’est rien moins que le troisième port de l’Hexagone. Chaque année, les navires qui composent la flottille de pêche débarquent quelque cent soixante mille tonnes de poissons ! Non contente de cela après Brest et Quimper, Concarneau est la troisième ville du département, et cette ville se trouve être un haut lieu de l’histoire bretonne.

En témoigne l’étonnante Ville-close !  Construite sur un îlot, la ville va être fortifiée dès le XIIIe siècle et elle deviendra ainsi une importante place forte de Cornouailles, puis de Bretagne. La Ville-close est le centre historique de Concarneau et la force n’exclut pas le charme : les murs sont épais, les maisons austères, mais tout est à l’avenant et les sourires présents. Elle est reliée à la terre par deux petits ponts qui débouchent sur une impressionnante porte, datant de Vauban. Elle voit chaque année déferler sur les chemins de ronde de ses remparts, classés depuis 1899, et dans ses rues étroites, des cohortes de visiteurs à tel point que tous les commerces sont aujourd’hui dédiés aux touristes.

Notre chambre d’hôtel (des grands voyageurs), d’un très bon rapport qualité/petit prix, nous offrait de surcroit la vue directe sur l’entrée de la ville close !

Accessoirement, Concarneau héberge une des nombreuses brasseries artisanales bretonnes: Tri Martelod !

You may also like...

1 Response

  1. alain dit :

    Tres beau site!
    Bénodet est une ville splendide, idéale pour passer de bonnes vacances!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *